Wejeune

Emirates supprime près d’un tiers de ses effectifs

Malgré l’aide reçue de  l’Émirat de Dubaï fin mars, la compagnie aérienne a annoncé de nouvelles mesures d’économies qui vont concerner 30.000 emplois.

Après Air France, sa branche néerlandaise KLM, British Airways, Icelandair, SAS, c’est au tour de la compagnie du Golfe Emirates Airlines d’annoncer une nouvelle charrette de licenciements pour éponger les pertes liées à l’impact du coronavirus dans le secteur aérien. La compagnie a annoncé la suppression de 30.000 emplois (sur 105.000 au total), réduisant de 30% sa masse salariale, rapporte l’agence Bloomberg.

Autre conséquence, le groupe envisage de réduire considérablement sa flotte d’Airbus A380 capables de transporter plus de 500 passagers. Avant la crise, Emirates était la première compagnie à affréter des vols sur le super jumbo d’Airbus

« Aucune annonce n’a été faite concernant des licenciements en nombre de la compagnie. Une telle décision sera communiquée de manière appropriée. Comme le ferait toute entreprise responsable, notre équipe dirigeante a donné instruction à tous les départements de mener un examen minutieux des coûts et approvisionnements au regard des projections business, alors même que nous nous préparons à une reprise progressive des services. Comme l’a dit notre Président, conserver le cash, protéger nos activités et préserver autant que possible notre main-d’œuvre qualifiée restent nos principales priorités tout au long de cette période », a indiqué le groupe Emirates.

Suivez-nous sur : Instagram Facebook Youtube

Mail : [email protected]